plasma


plasma

plasma [ plasma ] n. m.
• 1845; plasme « calcédoine verte » 1752; mot gr. « chose façonnée »
1Plasma sanguin, ou absolt plasma : partie liquide du sang. ⇒ sérum; plasmaphérèse . Plasma lyophilisé.
2(1962) État de la matière portée à très haute température, où les atomes sont en majorité ionisés. La matière des étoiles est à l'état de plasma. Transformer un gaz en plasma. plasmifier. Jet de plasma.

plasma nom masculin (allemand Plasma, du grec plasma, formation) Partie liquide du sang dans laquelle baignent les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes). Fluide composé de molécules gazeuses électriquement neutres, d'ions positifs et d'électrons négatifs. ● plasma (expressions) nom masculin (allemand Plasma, du grec plasma, formation) Plasma germinatif, pour Weismann, support matériel hypothétique des caractères héréditaires, contenu dans les cellules du germen.

plasma
n. m.
d1./d BIOL Partie liquide du sang, au sein de laquelle les éléments figurés (hématies, leucocytes, plaquettes) sont en suspension.
d2./d PHYS Gaz porté à haute température, formé d'un ensemble d'électrons négatifs et d'ions positifs en équilibre avec des molécules ou des atomes non ionisés dont le nombre est d'autant plus faible que la température est plus élevée.

⇒PLASMA, subst. masc.
A.MÉD., BIOL.
1. PHYSIOLOGIE
a) Partie liquide de certains tissus tels que le sang ou la lymphe dans laquelle se trouvent en suspension des éléments figurés.
Plasma sanguin et absol. plasma. Partie liquide du sang constituée d'eau, de sels minéraux, de molécules organiques (protides, lipides, glucides), dans laquelle se trouvent en suspension hématies, leucocytes et plaquettes et qui, par coagulation in vitro, se sépare en fibrine et sérum. Centrifugation, coagulation du plasma; milieu de culture au plasma. Le sang (...) se compose d'environ 30000 milliards de globules rouges, et de 50 milliards de globules blancs. (...) ces cellules (...) sont suspendues dans un liquide visqueux, le plasma (CARREL, L'Homme, 1935, p.90). Le sang peut contenir des parasites qui lui sont particuliers. Les uns vivent au milieu du plasma sanguin, les autres parasitent les globules eux-mêmes, généralement les hématies (GARCIN, Guide vétér., 1944, p.201). V. carbonaté II A ex. de Camefort, Gama, glomérule B ex. et hétérologue B ex. de J. Verne.
b) P. anal. La substance grasse [du lait] se présente à l'état d'émulsion, sous forme de petites granulations (...) innombrables (un million et demi par millimètre cube), maintenues en suspension dans le plasma (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p.234).
Plasma séminal. Synon. de liquide séminal (v. liquide II A 2 ex. de Maeterlinck):
1. Dans le sexe mâle, sous l'action de la testostérone, les vésicules séminales et la prostate augmentent de taille et sécrètent. Ces sécrétions et celles de l'épithélium épididymaire et du canal déférent constituent le plasma séminal, riche en acides aminés et en protéines, en fructose, en sorbitol, en dérivés de la choline, en hydroxyacides (prostaglandines), en enzymes; avec les spermatozoïdes élaborés dans le testicule ce plasma constitue le sperme.
Physiol., 1969, p.1360 [Encyclop. de la Pléiade].
Plasma musculaire. Synon. de myoplasma (infra rem.).
c) Plasma interstitiel. Liquide extracellulaire issu du plasma sanguin, de composition chimique remarquablement constante et dans lequel baignent toutes les cellules de l'organisme dont il constitue le véritable milieu intérieur (v. milieu C 2) (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971, s.v. liquide interstitiel synon.). L'on ne peut concevoir la masse énorme de cellules représentant un Métazoaire d'une certaine taille sans l'existence d'un liquide leur portant les éléments nutritifs et entraînant leurs produits de déchet. (...) Un intermédiaire doit donc apparaître, le plasma interstitiel (Physiol., 1969, p.1549).
d) P. métaph. Toutes ces idées associées me font une peau de plus, une douce chaleur, c'est le plasma où je dois baigner (BARRÈS, Cahiers, t.6, 1908, p.214). Réalité concrète et vivante rendue à l'irréversibilité de son élan, le temps de l'histoire (...) est le plasma même où baignent les phénomènes et comme le lieu de leur intelligibilité (M. BLOCH, Apol. pour hist., 1944, p.5).
2. GÉNÉT. [Dans la théorie de Weismann (1885)] Plasma germinatif. Substance immortelle du germen passant d'une génération à l'autre au moment de la reproduction (d'apr. LEND.-DELAV. Biol. 1979). V. germinatif B.
B.PHYS. Matière gazeuse très chaude fortement ou totalement ionisée, globalement neutre et très conductrice (d'apr. Nucl. 1975 et Sc. Techn. spat. 1978). La technique nouvelle du moteur ionique (...) consiste à créer des champs d'accélération dans lesquels des gaz ionisés (analogues aux plasmas étudiés dans la fusion) sont accélérés à des vitesses considérables avec création de la force de réaction nécessaire à la propulsion [d'une fusée] (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.272). Le plasma possède une fréquence propre d'oscillation, la «fréquence de plasma», qui caractérise le comportement collectif des électrons et des ions (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.289). V. balbutiement ex. 11, coronal B 1 ex. de Schatzman, gyromagnétique ex. de Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.319 et magnétohydrodynamique ex. s.v. magnéto- I A 1.
En appos. État plasma:
2. Les trois états classiques de la matière: solide, liquide ou gazeux, nous sont parfaitement familiers. Il en existe un quatrième qu'on appelle état plasma et qui (...) est (...) le plus répandu dans l'univers. On le trouve dans le vent solaire, dans l'ionosphère, dans le Soleil; il se forme un plasma lors de la rentrée des capsules spatiales dans l'atmosphère; il en existe aussi dans les tubes luminescents et même dans les solides. L'état plasma se distingue des autres états de la matière par le fait qu'une fraction importante des molécules est dans un état ionisé, c'est-à-dire a perdu une partie de ses électrons.
Encyclop. Sc. Techn. t.8 1972, p.942.
SYNT. Plasma interplanétaire, interstellaire, stellaire; plasma thermonucléaire; physique des plasmas; four, moteur, réacteur à plasma; générateur de plasma; découpage par jet de plasma; usinage au jet de plasma.
Chalumeau à plasma. V. chalumeau B 2 b.
Bouffée de plasma. Synon. de plasmoïde (v. plasm(o)- I B 2 b).
C.MINÉR. ,,Variété de jaspe vert foncé taché de rouge`` (SCHUBNEL 1981). Voir WURTZ, Dict. chim., t.2, 2e vol., 1876, p.1278.
REM. -plasma, élém. de compos. [Corresp. à supra A 1 a] Myoplasma, subst. masc. ,,Liquide coagulable obtenu par le broyage et la compression des muscles préalablement refroidis jusqu'à une température légèrement supérieure au point de congélation`` (Méd. Biol. t.2 1971). Le myoplasma se sépare en un caillot rétractile (myosine) et un liquide (sérum musculaire) (Méd. Biol. t.2 1971). Synon. plasma musculaire.
Prononc. et Orth.:[plasma]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. 1. 1752 «émeraude brute qui, broyée, entre dans la composition de certains médicaments» plasme (Trév.); 1832 plasma (RAYMOND); 2. 1808 «variété de calcédoine» plasma (BOISTE). B. 1. 1845 «partie liquide du sang» (NYSTEN, Nouv. dict. de méd., 9e éd. ds QUEM. DDL t.14); 2. 1962 phys. (GOLDSCHMIDT, loc. cit.). Empr. au gr., - «ouvrage façonné, modelé». B 1 par l'intermédiaire de l'all. Plasma, mot utilisé par le biologiste Max Schulz (1825-74).
DÉR. 1. Plasmatique, adj., biol. Qui concerne le plasma. a) [Corresp. à supra A 1 a] Qui est de la nature du plasma, qui lui appartient. Calcium, protéine plasmatique; cultures sur milieu plasmatique. [Chabrol] a (...) établi un (...) rapport intéressant, celui du cholestérol globulaire sur le cholestérol plasmatique (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p.234). Le sang, dans sa fraction plasmatique surtout, se prête à un (...) grand nombre d'examens (...), dont la plupart ont un intérêt considérable pour orienter ou confirmer le diagnostic (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p.637). La lymphe (...) est un tissu liquide dont l'organisation générale est semblable à celle du sang: elle comprend une partie liquide plasmatique (...) et une partie corpusculaire formée par des globules blancs (Encyclop. Sc. Techn. t.7 1972, p.419). b) [Corresp. à supra A 2] La croissance de la cellule fécondée se poursuit sous l'action plasmatique de l'image du corps futur (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.385). V. aussi plasmatique, s.v. plasma- II A. [plasmatik]. 1re attest. 1858 (LITTRÉ-ROBIN); dér. sav. de plasma A 1, suff. -ique. 2. Plasmique, adj., phys. Qui se rapporte aux plasmas. (Ds ROB. Suppl. 1970, Lexis 1975, Lar. Lang. fr.). V. aussi plasmique, s.v. plasma- II A. [plasmik]. 1res attest. a) 1937 rapport nucléo-plasmique, v. plasma- II A (J. VERNE, Vie cellul., p.92), 1964 membrane plasmique (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, p.638), b) 1970 phys. (ROB. Suppl.); de plasma, suff. -ique.

plasma [plasma] n. m.
ÉTYM. 1846; plasme, 1752; du grec plasma « chose façonnée, modelée », de plassein. → Plastique.
1 Vx. (1752, plasme). || Plasma ou plasme : variété verte de calcédoine, utilisée autrefois comme ornement.
2 (1845, Nysten; créé en all. en 1836, Schultz). || Plasma sanguin : partie liquide du sang contenant des substances minérales, des composés azotés (urée, etc.), des glucides, des lipides. Sang; sérum (→ Globule, cit. 4; organisme, cit. 1). || Les substances du plasma se retrouvent dans la lymphe.Par anal. « Partie liquide qui entre dans la composition de certains tissus » (Garnier). || Plasma musculaire.
(1888). Vx. || Plasma germinatif (cit. 2) : le germen (→ Générateur, cit. 2; héréditaire, cit. 3; hérédité, cit. 10, Bergson).
3 (V. 1925; angl. plasma, 1923, Langmuir et Tonks, « gaz ionisé électriquement neutre, dans un tube à décharge »; sens étendu mil. XXe). Gaz porté à haute température, riche en ions et en électrons libres. Magnétohydrodynamique. || La matière des étoiles est à l'état de plasma. || Molécules, ions et électrons d'un plasma. || Plasmas de l'ionosphère (couche F), de la couronne solaire, des espaces interstellaires, de l'intérieur des étoiles, des nébuleuses. || Des physiciens ont pu dire « que 99% de l'univers était constitué par de la matière à l'état de plasma » (J.-L. Delcroix, in Nucleus). || Réactions thermonucléaires obtenues par bombardement d'un plasma par un faisceau d'ions. || Plasma chaud, dans lequel le haut degré d'agitation thermique des particules peut atteindre l'énergie nécessaire aux réactions de fusion.
1 On a dit souvent qu'ils (les plasmas) constituent un quatrième état de la matière; cet état participe de l'état gazeux à beaucoup de points de vue mais (…) les plasmas ressemblent à des fluides de plus forte densité; on ne peut toutefois les comparer à des liquides; les plasmas constituent, en tout cas, un état de la matière, à première vue l'un des plus simples, puisque la loi de forces entre particules est connue exactement.
J.-L. Delcroix, in Nucleus.
Par métaphore. Magma.
2 Je travaille et j'avance à la force de la moelle, c'est le cas de le dire, peinant des journées pour quatre pages utiles, comprimant l'intention jusqu'au plasma essentiel, et voyant néanmoins le manuscrit enfler (…)
J.-R. Bloch, Deux hommes se rencontrent, p. 204.
DÉR. et COMP. Plasmagène, plasmaphérèse, plasmathérapie, plasmatique, plasmatron, -plasme, plasmo-, plasmicien, plasmide, plasmifier, plasmine, plasmique, plasmodial, plasmoïde.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plasma- — ⇒PLASMA , PLASM(O) , (PLASM , PLASMO )élém. formants I. L élém. est ou représente le subst. plasma. A. BIOL., MÉD. [Corresp. à plasma A 1 a] 1. [Le mot constr. est un adj.; le 2e élém. est un suff.] V. plasmatique (dér. s.v. plasma). 2. [Les mots …   Encyclopédie Universelle

  • Plasma — Saltar a navegación, búsqueda El término Plasma puede referirse a los siguientes artículos: Plasma sanguíneo, el componente líquido de la sangre. Plasma seminal, el componente líquido del semen. Plasma, el cuarto estado de la materia y el más… …   Wikipedia Español

  • plasmă — PLÁSMĂ s.f. 1. Parte lichidă a sângelui sau a limfei formată din apă, săruri, protide, lipide, glucide, anticorpi etc. 2. Substanţă gazoasă puternic ionizată, ale cărei proprietăţi fizice sunt determinate de existenţa ionilor şi a electronilor în …   Dicționar Român

  • Plasma — may refer to: * Blood plasma, the yellow colored liquid component of blood, in which blood cells are suspended * Plasma (physics), an ionized gas, the fourth state of matter **Plasma display, a common application of plasma (physics), a flat panel …   Wikipedia

  • Plasma — Sn Blutflüssigkeit; Substanz, in der sich Stoff und Energiewechsel vollzieht per. Wortschatz fach. (19. Jh.) Neoklassische Bildung. Neoklassische Übernahme aus spl. plasma, dieses aus gr. plásma Gebilde zu gr. plássein kneten, bilden, gestalten …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Plasma — Plas ma, n. [See {Plasm}.] 1. (Min.) A variety of quartz, of a color between grass green and leek green, which is found associated with common chalcedony. It was much esteemed by the ancients for making engraved ornaments. [1913 Webster] 2. (Biol …   The Collaborative International Dictionary of English

  • plasma — m. hemat. Fracción líquida de la sangre y de la linfa en la que se encuentran suspendidos los componentes sólidos. Está formado por agua, electrólitos, glucosa, lípidos, proteínas, gases disueltos y bilirrubina. El plasma es fundamental para el… …   Diccionario médico

  • plasma — Element prim de compunere savantă cu semnificaţia (referitor la) plasmă (1), de plasmă (1) . [var. plasmo . / < fr., gr. plasma]. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • plasma — (n.) 1712, form, shape (earlier plasm, 1620), from L.L. plasma, from Gk. plasma something molded or created, from plassein to mold, originally to spread thin, from PIE *plath yein, from root *pele flat, to spread (see PLANE (Cf. plane) (n …   Etymology dictionary

  • plasma — s. m. 1.  [Fisiologia] Líquido claro onde se encontram os glóbulos do sangue e da linfa (ex.: plasma sanguíneo). 2.  [Física nuclear] Meio gasoso a alta temperatura, em equilíbrio termodinâmico, eletricamente neutro mas condutor da eletricidade,… …   Dicionário da Língua Portuguesa